Menu
Panier 0

Naturae - Elixir de Jeunesse

  • €1.79


TPE SERIE S

Thème: Matières et Formes 

Sujet: Vieillisement de la peau et Crème anti-âge.

Problématique: Comment peut-on renforcer l'élasticité et la fermeté d'une peau afin de prévenir ou d'atténuer le vieillisement cutané?

Avec les années, la peau change, elle s’affine et se ride à cause du temps qui s'écoule mais aussi de la pollution, du soleil, du tabac ou de l’alimentation. Des prédispositions génétiques ont également une influence non négligeable.  La peau qui contient 70% d’eau, s’assèche, devient moins élastique et présente parfois des taches. Afin de pallier à ce problème sociétal, notre entreprise de cosmétique AVIG INSTITUT a développé la crème anti-âge de la gamme NATURAE, car toutes les peaux qu'elles soient jeunes ou matures ont le droit d'être sublimées. 

Nous vous proposons de découvrir notre élixir de jeunesse tout en douceur avec ci-dessous plusieurs rubriques qui permetteront de vous expliquer le phénomène auquel personne n'échappe: le vieillissement cutané. Vous serez guidés tout au long de cette immersion au sein de la science et du domaine de la chimie. Aujourd'hui vous vous retrouverez au coeur de nos laboratoires, dans lequels nous élaborons avec soin l'élixir, vous comprendrez les choix établis par nos spécialistes concernant les composés de la crème et vous irez même jusque sous votre peau afin de comprendre l'origine de ce phènomène qu'est le viellisement. Cette découverte vous est proposée par les fondateurs d'AVIG INSTITUT, et créateur de la marque NATURAE, Desbonnes Victoria, ingénieur biologiste de profesion ainsi que Sainte-Rose-Fanchine Gary ingénieur chimiste et formulateur. 

Afin de vous guidez au mieux, les mots marqués d'une étoile (*) serons définis dans le glossaire en fin de page.

Ingrédients : AQUA/WATER, ROSA DAMASCENA HYDROLATE, PERSEA GRATISSIMA OIL, SIMMONDSIACEES OIL, HIBISCUS SABDARIFFA OIL, CETEARYL OLIVATE, GREEN TEA EXTRACT, BENZYL ALCOHOL, DEHYDROACETIC ACID, PROPOLIS EXTRACT, HYALURONIC ACID.

Matière première

Propriétés

Eau

 Hydratante

Hydrolat Rose de Damas

Prévient et lutte contre les signes de viellissement

Huile d’avocat

Nourrissante, protectrice, anti-âge

Huile de jojoba

Protectrice, pénètre facilement

Huile hibiscus

Hydratante et anti-âge

Olivem 1000

Emulsifiant

Extrait de Thé Vert

Actif anti-âge

Conservateur Cosgard

Conservateur

Extrait de Propolis

Actif anti-âge

Acide Hyaluronique

Actif anti-âge

Seulement 3 actifs naturels haut de gamme et 3 huiles de choix pour rajeunir votre peau :

Dans son élixir de jeunesse, NATURAE vous propose une crème puissante et efficace formulée à partir des puissants additifs que sont le Thé Vert, la Propolis et l'Acide Hyaluronique.

Pour commencer le Thé Vert a de puissantes vertus antioxydantes grâce à la présence de flavonoïdes qui permettent de lutter efficacement contre les radicaux libres et contre le vieillissement. Mais vous demandez sûrement : Qu'est-ce que des flavonoïdes ? Et bien en fait les flavonoïdes sont des métabolites secondaires, c'est à dire des molécules qui, par exclusion, n'appartiennent pas au métabolisme primaire des plantes et qui, partageant tous une même structure de base formée par deux cycles aromatiques reliés par trois carbones : C6-C3-C6, chaîne souvent fermée en un hétérocycle* oxygéné hexa- ou pentagonal. Ils sont responsables de la couleur variée des fleurs et des fruits et représentent une source importante d'antioxydants dans notre alimentation. Ils forment une sous-classe des polyphénols.

Ensuite nous avons également la propolis, un antibiotique naturel fabriqué par les abeilles. Elle possède des vertus antibactériennes à large spectre et s'utilise également pour soigner les coupures, les brûlures légères, les crevasses et purifier la peau. Elle est très célèbre pour accélérer la guérison des coupures par son action antimicrobienne, favorisant la régénération tissulaire et calme la douleur par ses vertus anesthésiantes. La propolis contient plus d'une soixantaine de flavonoïdes qui ont une action anti-inflammatoire et antimicrobienne (antiseptique). Elle se compose principalement a 50 à 55% de résines et baumes, mais on retrouve aussi, 25 à 35% d’huiles volatiles ou essentielles, 10% de cire d'huiles volatiles ou essentielles, 5% de pollen et enfin 5% de matières diverses organiques et minérales.

Enfin l'acide Hyaluronique est un actif naturel très présent dans le derme. Il possède un pouvoir hydratant élevé car il est capable d’attirer puis de capter les molécules d’eau. La peau est alors mieux hydratée et plus élastique.

Concernant la phase huileuse on retrouve les huiles d'avocat, de jojoba et d'hibiscus qui apportent des graisses indispensables à la beauté de la peau. En effet, en présence de graisses, les rides diminuent.

Obtenue à partir de la pulpe d'avocat, l'huile d'avocat est un excellent actif anti-âge, nourrissant, protecteur et restructurant. Elle est riche de 80% d'acides gras monoinsaturés et contient également de l'acide palmitoléique (C16H30O2) et une très grande quantité d'acide alpha-linolénique (C18H30O2, oméga-3). Les 20% restants représentent de la vitamine E (C29H50O2), ainsi que des phytostérols (lipides végétaux) et des caroténoïdes (pigment de coloration naturelle). Dans les phytostérols eux-mêmes on retrouve bien qu'en minorité des protéines et d'autres vitamines : A : (C20H30O), / B, / C : (C6H8O6), / D, / H ou B8 : (C10H16N2O3S), / K et PP ou B3 : (C6H5NO2).

L'huile d'hibiscus quand a elle, a une très forte teneur en vitamine E; elle est également riche en acides gras essentiels, ce qui permet de nourrir et réparer les peaux desséchées ou abîmées et de les protéger de la déshydratation. L’Huile d’Hibiscus présente une teneur de 81% en acides gras insaturés dont 55% en acides gras essentiels. On retrouve aussi de l’acide linoléique (C18H32O2, oméga 6), qui représente 45 % des acides gras de l'huile d'hibiscus et qui est essentiel aux cellules de l'épiderme. Cet élément constitutif de la bicouche bi lipidique de la peau (fine membrane polaire constituée de deux feuillets de molécules de lipides), entre dans la composition des acylcéramides qui s'associent avec la partie protéique des cornéocytes pour jouer un rôle majeur dans la fonction barrière de l'épiderme. La présence de cet acide gras permet un rôle positif de l'huile dans la fluidité membranaire et la fonction barrière de l'épiderme.

Enfin l'huile de Jojoba renforce le film hydrolipidique de la peau et permet de limiter les pertes d’eau de la peau. L’huile de jojoba est appelée « huile », mais de par ses caractéristiques chimiques, elle correspond à une cire liquide. Sa composition chimique en fait un produit rare dans le monde végétal. C’est un produit dont la composition chimique est très proche de celle du sébum humain. Elle maintient l’intégrité du film hydrolipidique de l’épiderme, tout en préservant son hydratation. Elle ne laisse pas de film gras à la surface de la peau.

Cette cire liquide est sébo-régulatrice. Elle compense les excès ou les carences en sébum. Elle favorise la synthèse de l’élastine sans faire appel au système enzymatique de moins en moins efficace lors du vieillissement. Elle s’accumule au niveau de l’épiderme provoquant un effet lissant très recherché en présence de rides.

Pour finir la phase dans la phase aqueuse de notre crème, on a de l'eau et de l'Hydrolat Rose de Damas. L'eau dans un premier temps sert à hydrater la peau et l'hydrolat dans un deuxième temps viens tonifier, rafraichir et apaiser la peau, il est un parfait revigorant pour prévenir les effets du vieillissement cutané.

Phase A : Huile de Jojoba, d'hibiscus et d'avocat + Olivem 1000

Phase B : Eau + Hydrolat Rose de Damas

Phase C : Acide Hyaluronique + Extrait de thé vert + Extrait de propolis + Conservateur Cosgard     

Avant de commencer toute opération stérilisez les ustensiles dans de l'eau bouillante pendant 5 minutes afin d'éliminer toute forme de bacéries potiellement présentes.

Une fois les ustensiles stérilisés, pesez les eléments des differentes phases.         

  • Transférez la phase A dans un récipient

  • Transférez la phase B dans un autre

  • Faites chauffer au bain marie les deux phases séparément

  • Lorsque les deux phases sont à la même température ( 70°C ), sortez les 2 récipients et versez la phase B dans la phase A en agitant. Continuez l’agitation pendant au moins 3 minutes

  • Le mélange devient blanc et s’homogénéise

  • Sans cesser d’agiter, mettez le récipient dans de l’eau froide pendant au moins 3 minutes

  • Ajoutez la phase C en mélangeant bien après chaque ajout

  • Transférez la préparation dans votre pot

 

Le procédé que nous avons utilisé pour fabriquer notre crème et par lequel deux phases non miscibles se sont homogénéisées est appelé : Emulsion.

Dans la formulation de cosmétique, l'émulsion est un procédé utilisé très fréquemment, il permet de réaliser des crèmes ou des laits par exemple. Qu'est-ce qu'une émulsion ? Quels sont ses composants ? Comment est-elle réalisée ? Quels sont les différents types d’émulsions ?

Pour commencer, parlons de ce qu'est une émulsion, et bien, c'est très simple en fait, émulsionner un mélange c'est disperser un liquide en fines gouttelettes dans un autre liquide. Afin de réaliser ce procédé les deux liquides non miscibles l'un dans l'autre doivent être agités, ainsi il se forme un mélange homogène dans lequel le liquide sous forme de gouttelettes est appelé phase dispersée (ou discontinue), tandis que l'autre liquide est appelé phase dispersante (ou continue). Les émulsions sont considérées comme étant des systèmes dispersés. L'image ci-dessous représente une émulsion :

En général, une émulsion est composée de deux phases : une phase hydrophile* et une phase lipophile*.

La phase lipophile, également appelée phase grasse, phase huileuse ou phase organique, est généralement constituée d'un mélange d'ingrédients d'origines variées. Elle peut être composée d'huiles, de graisses et/ou de cires qui, à température ambiante, se trouvent respectivement sous forme liquide, semi-solide et solide. Des substances synthétiques peuvent aussi être utilisées. Ici par exemple notre phase lipophile se compose de trois huiles (avocat, jojoba et hibiscus) et d'un émulsifiant que nous verrons plus tard.

La phase hydrophile, appelée également phase aqueuse, contient généralement de l'eau et des composés solubles en phase aqueuse appelés composés hydrosolubles. La phase hydrophile de notre crème se compose d'eau et d'hydrolat de Rose de Damas.

Après que les deux phases aient formé un mélange homogène, on rajoute à froid des additifs, que l'on appelle également principes actifs qui vont conférer au produit des caractéristiques précises en fonction de ce que le producteur recherche pour son client. En l’occurrence nous avons choisi pour notre crème des principes actifs ayant des propriétés anti-âges afin de répondre aux besoins d'une clientèle désireuse de jeunesse éternelle.

Venons-en maintenant aux émulsifiants. Les émulsions sont des systèmes instables qui se séparent plus ou moins rapidement (exemple : l'eau et l'huile). C'est pourquoi la plupart des émulsions contiennent des émulsifiants. Les émulsifiants, également appelés émulsionnants, tensioactifs, surfactants ou agents de surface, sont des substances qui forment un « film interfacial » autour des gouttelettes se trouvant dans la phase dispersée. Elle donne une stabilité importante dans le temps aux émulsions.

Les tensioactifs sont en général de petites molécules amphiphiles, c'est à dire qui possède à la fois un groupe hydrophile et un groupe hydrophobe. Elles sont donc constituées d'une tête hydrophile ayant une affinité pour l'eau, et d'une queue hydrophobe n'ayant pas ou peu d'affinité pour l'eau. En voici un schéma :

Les tensioactifs sont très importants car ils assurent la formation et la stabilité de l'émulsion dans le temps. Ces derniers s'orientent différemment autour d'une gouttelette en fonction de sa nature, eau ou huile. En voici le schéma :

La gouttelette de droite est une gouttelette d'huile, en effet le tensioactif dont la tête est hydrophile est orienté à l'extérieur de la gouttelette d'huile, c'est à dire vers l'eau dans lequel il est soluble. En revanche, celle de droite est une gouttelette d'eau, on remarque en effet que la tête du tensioactif est à l'intérieur de la gouttelette et sa queue est à l'extérieur, dans l'huile dans laquelle il est soluble.

En fonction de la phase dispersante, il existe deux types d'émulsions simples : les émulsions huile dans eau (H/E) et eau dans huile (E/H) :

Votre peau est composée d’un point de vue chimique de 70% d’eau, 27,5% de protéines, 2% de matières grasses et 1% de sels et d’oligo-éléments*.

L’étude anatomique du corps humain nous a permis d’identifier 3 couches composantes de la peau, à savoir l’épiderme, le derme et l’hypoderme.

Dans un premier temps nous avons l’épiderme, couche la plus superficielle de la peau, qui est un épithélium de revêtement pavimenteux stratifié, squameux et kératinisant

Comme dit précédement, l'épiderme est un tissu épithélial; il se compose d'un ensemble de cellules juxtaposées, et solidariées par des systèmes de jonction et est séparé du tissu conjonctif par une menbrane basale.

On peut le séparer en deux parties: une partie supérieure située à la surface de la peau appelée surface cutanée et une surface plus profonde. Les cellules représentées en rose se situent dans la partie profonde de l'épiderme. Nous verrons bientôt pourquoi ces mêmes cellules sont plates sur la surface cutanée de l'épiderme.

 L'épiderme est un éphithélium dit de "revêtement". En effet, son rôle est de protéger l'organisme contre les agressions externes. En ce qui concerne les différentes appelations qui lui sont attribuées, il faut savoir que les épithélium de revêtement sont classées en fontion du nombre de leurs assises cellulaires et de la forme de leurs cellules de surface. Il est dit "statifié" car il est composé de plusieurs couches superposées et "paravimenteux" ou encore "squameux" du fait d'une forme applatie de ses cellules présentes sur sa surface cutanée. 

 

 Plusieurs types cellulaires sont présents dans l’épiderme. La cellule principale de l'épiderme est le kératinocyte.

Ces cellules naissent à la partie profonde de l'épiderme, puis remontent vers la surface où elles desquament. Elles sont disposées en couches empilées les unes au-dessus des autres.

Au cours de leur migration vers les couches superficielles, les kératinocytes produisent de la kératine, protéine qui remplit progressivement la cellule et la détruit.

 

Cette population cellulaire majoritaire de l'épideme va se multiplier et se différencier pendant sa maturation afin de devenir des cornéocytes*. On observe une organisation en quatres couches superposées du plus profond au plus superficiel.

La couche basale est la plus profonde de l'épithélium épidermique. Cest une rangée de cellulues cubiques ou cylindriques qui repose sur la menbrane basale. La moitié des cellues qui la compose sont en mitose.

Ensuite nous avons la couche épineuse dans laquelle les kératinocytes sont plus volumineux et s'allongent horizontallement en s'éloignant de la profondeur. 

Après nous retrouvons la couche granuleuse composée de kératynocytes aplatis et enfin la couche cornée dans laquelle les kératynocytes sont arrivés a maturité et sont devenus des cornéocytes très plates, organisées en 5 à 10 couches superposées.

La fonction primaire de l’épiderme est de produire la couche cornée qui forme une couche protectrice semi-perméable permettant la vie terrestre, en empêchant la perte en eau, en maintenant une hydratation satisfaisante de la peau et en évitant une hyperhydratation.

Dans un second temps nous avons le derme qui est une des trois couches constitutives de la peau comprise entre l’épiderme et l’hypoderme. C’est un tissu conjonctif qui est principalement composé d’une matrice extracellulaire produite par des fibroblastes, la principale population cellulaire dermique.

Avant d'aller plus loin, il faut comprendre ce qu'est un tissu conjonctif, contrairement au tissu épithélial de l'épiderme, celui du derme est dit "de remplisage et d'emballage des organes", en effet il comble les espaces vides. Les cellules de ce tissu ne sont pas jointives. Elles baignent dans une martrice extracellulaire composée de substance dite fondamentale, homogène et à la consistance d'un gel et de fibres. C'est une structure complexe formée d’un réseau très organisé de fibres de collagène, de fibres élastiques et de fibres réticulaires. En voici un shéma:

Le derme ayant une épaisseur d'environ 1 à 2mm est classiquement divisé en 2 régions qui diffèrent par la composition et l’organisation de leur matrice extracellulaire respective (en réalité il y en a trois, nous verons la troisième très brièvement) :

D'abord on retrouve le derme papillaire, le plus superficiel, qui se trouve sous l’épiderme et forme les papilles dermiques entre les crêtes épidermiques. C’est un tissu conjonctif possédant une structure fibreuse fine, riche en cellules, en capillaires sanguins, en fibres nerveuses et en corpuscules tactiles. Il est composé d'une variété de collagène que l'on nome: fibres réticuliniques; de fibres oxytalanes formant un réseau perpendiculaire a la menbrane basale qui jouent un rôle important dans la résistance mécanique de la peau. De plus on retrouve dans le derme papillaire des fibrocytes qui sont des cellules responsables de la biosynthèse des macromolécules formant le tissu conjonctif de ce dernier. Entre les cellules et les fibres se trouve le liquide intersticiel dans lequel on retrouve de l'acide hyaluronique. L'acide Hyaluronique de formule : C14H21NO11 est une macromolécule glucidique. Voici la formule developpée de l'acide hyaluronique:

Le collagène qu'est ce que c'est? Il s'agit d'une famille de protéines, présene majoritairement sous forme fibrilaire. Le collagène se compose de 19 acides aminés présents en proportion variable (surtout glycine, arginine, hydroxyproline, etc.) Ces protéines présentes dans la matrice extracellulaire ont pour fonction de conférer aux tissus une résistance mécanique à l'étirement.

Ensuite nous avons le derme réticulaire plus profond qui est un tissu conjonctif plus dense que le derme papillaire, il est anastomosé* à la partie profonde du derme. Il contient des fibres d'elaunine, intermédiaire entre les fibres oxytalanes et élastiques, des fines fibres de collagène et des fibres élastiques minces et sinueuses constituées d'élastines.

Enfin la troisième partie du derme est appelée : derme profond. Il est relié a l'hypoderme par des filaments conjonctifs, ce dernier est composé de gros trousseaux de collagène.

Voici une répartition des différentes couches dermiques:

Concerant les collagènes fibrillaires, on peut en dire qu'il représent les protéines les plus abondantes dans la peau humaine, constituant plus de 90% de son poids sec. Le collagène de type I représente 60 à 80% des collagènes du derme et de l’hypoderme alors que le collagène de type III compte pour 15 à 25% et le collagène de type V pour 2 à 5%. Les collagènes fibrillaires de type I, III, et V s’auto-assemblent en fibres plus épaisses qui forment un réseau tridimensionnel dans toute l’épaisseur du derme. Ils donnent à la peau sa force de résilience et sont essentiels à son intégrité tissulaire. Le réseau de collagène est organisé et maintenu sous une tension mécanique dynamique fourni par les fibroblastes responsable de sa production. Quand au fibres élastiques, elles sont responsables des propriétés élastiques de la peau.

 

L'hypoderme quand a lui est composé de cellules graisseuses, les adipocytes qui contiennent des quantités importantes de graisse. C’est un tissu adipeux blanc qui sépare la partie inférieure du derme des muscles sous-jacents.

Il a une fonction esthétique, en effet vis-à-vis de l’état nutritionnel, de l’âge et du sexe, la silhouette ne sera pas la même.

Au niveau du derme et de l’hypoderme prennent également naissance ce qu’on appelle les annexes de la peau : notamment les glandes sébacées qui secrètent le sébum, ce film hydrolipidique qui protège l’épiderme.

Les facteurs :

 Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le vieillissement de la peau débute vers l’âge de 25 ans .Tout d’abord, Il faut savoir que la façon dont va vieillir une peau va dépendre de différents facteurs tels que le mode de vie : selon le fait que l’on ait une alimentation saine ou déséquilibrée, que l’on prenne soin ou non de sa peau, l’exposition fréquente aux UV qui favorisera la dégradation de la peau ou encore même le manque de sommeil ! Cette dégradation de la peau est entre autres conditionnée par le patrimoine génétique.

Expliquons le phénomène :

 Le cycle de la peau…Dans le cas d’une peau jeune, le renouvellement de la peau se fait sur un cycle de 28 jours, ce processus s’entame au niveau de la couche basale qui est la frontière entre le derme et l’épiderme.

Les kératinocytes passent progressivement de la couche basale vers les couches supérieures de l’épiderme par differenciation cellulaire jusqu'a la couche cornée où ils forment une couche de cellules mortes nommées squames. (concept de biologie du développement décrivant le processus par lequel les cellules se spécialisent en un « type » cellulaire. La morphologie d'une cellule peut changer radicalement durant la différenciation, mais le matériel génétique reste le même, à quelques exceptions près).

 Pour faire simple il y a réplication des cellules kératinocytes créant de nouvelles générations qui vont ainsi remonter à la surface remplacer les autres cellules mortes.

 Cependant au fil du temps ce cycle s’allonge, la peau a tendance à accumuler d’avantage de cellules mortes à la surface car le renouvellement devient moins rapide. Le temps que met une cellule cutanée pour atteindre la surface est plus lent.                  

Ce ralentissement s’explique au niveau des chromosomes présents dans les kératinocytes, plus précisément au niveau des télomères (partie se trouvant au bout du chromosome). Les télomères forment une coiffe protectrice à l’extrémité des chromosomes et ont pour rôle de stabiliser les chromosomes en les empêchant de fusionner entre eux. Ces derniers sont constitués d’une courte séquence d’ADN, de 6 nucléotides (TTAGGG) répétées plusieurs centaines, voir plusieurs milliers de fois et associée à un complexe de protéines spécifiques.

Voici ci-dessus un exemple de télomère. (Tout ce qui est en rose)

Au fil de leurs divisions, les télomères subissent une érosion progressive de leurs ADN sauf si une enzyme, la télomérase compense cette perte en reconstituant la séquence perdue. Ainsi les télomères des cellules kératinocytes deviennent de plus en plus courts à chaque division cellulaire, au point de devenir trop courts pour se diviser, le renouvellement des kératinocytes se voit alors de plus en plus ralenti.

 Voici ci-dessus une modélisation des couches derme et épiderme de la peau.

 Au niveau du derme, nous savons qu’il constitue la couche résistante de la peau et contient de l’élastine et du collagène (protéines qui confèrent à la peau souplesse et élasticité). Le collagène est une protéine naturelle présence dans notre corps. Il assure la cohésion, l’élasticité et la régénération de tous les tissus de la peau. Il est fabriqué par des cellules spécialisées qui se nomment fibroblastes et est assemblé dans les tissus conjonctifs. D’autre part, le collagène confère des propriétés d’hydratation, de résistance, d’élasticité et de aux tissus et aux organes. L’élastine est la protéine responsable de l’élasticité des tissus des vertébrés. C’est l’élastine qui confère aux fibres élastiques du derme leur élasticité et leur résilience et permet à la peau de reprendre sa position d’origine quand elle est pincée ou étirée.

 Avec l’âge la production des cellules fabriquant le collagène et l’élastine, est amoindrie, c’est le cas des fibroblastes (qui ont pour fonction principale de produire ou de dégrader et donc d’organiser les composants de la matrice extracellulaire dont le nombre diminue). Les fibres de collagène du derme sont moins nombreuses, plus épaisses, plus grossières et leur organisation est moins régulière que dans un derme jeune.  Ces modifications au niveau du derme provoquent une augmentation de la laxité de la peau, elle se relache et l’apparition progressive de ridules et de fines rides. Voici ci-dessus une photo de fibroblastes:

          

Les résultats de cette dégradation observables :

L’épiderme s’amincit, cependant sa couche superficielle cornée s’épaissit : Donnant ainsi cet aspect rugueux à la peau qui n’ayant pas autant d’hydratation naturelle qu’au par-avant, devient sèche. L’épaisseur de la peau est diminuée en raison d’une atrophie du derme et de l’épiderme, le renouvellement des kératinocytes est ralenti comme nous l’avons vu, leur alignement est moins régulier et ils montrent des formes, des tailles et une coloration moins homogènes.

Le derme diminué de 6% tous les 10ans, à cause de la dégradation des fibres de collagène ou élastiques : La peau devient moins souple, elle perd en élasticité (elle ne pourra pas reprendre sa position d’origine aussi rapidement si elle est tirée). La peau se retrouve moins tendue du fait de l’endommagement de ses couches (derme et épiderme) créant ainsi des rides. Une ride est un pli, une cassure de la peau qui peut être superficielle ou en profondeur. Les rides résultent simplement de la perte progressive d’élasticité de la peau liée au vieillissement on peut donc distinguer deux grands types de ride : Les rides « d’expression », ou « rides dynamiques » qui sont liées aux contractions répétées des muscles du visage. La peau n’étant plus aussi élastique, ces plis à force de répétition finissent par marquer les tissus cutanés. (Par exemple, les rides situées dans la zone inter-sourcilière : ride du lion).     

                        Ou encore ou « rides statiques » qui résultent du relâchement cutané lié à l’âge et aux effets des facteurs de vieillissement externes comme vu précédemment dans les facteurs. (Par exemple les rides péribuccales, autour des lèvres).  

Cependant il est possible d’adopter les bons gestes pour prévenir la dégradation de la peau. Une peau soignée et entretenue subira moins les effets de l’âge. C’est ce à quoi s’engage notre crème de soin anti-âge : elle fournit l’hydratation dont la peau nécessite en particulier grâce à l’agent Acide Hyaluronique; l'hydratation quotidienne de la peau est indispensable, pour ralentir le vieillissement de la peau, elle a un rôle essentiel dans le déroulement du renouvellement cutané et le travail des cellules de l’épiderme. Les bienfaits des différentes huiles auront égalemment un impact sur l’amélioration du grain de peau. Il ne faut cependant pas oublier que boire de l'eau régulièrement est primordial, l'épiderme etant constitué à 80% d'eau, il est conséillé de boire entre 1,5L et 2L par jour.

L'efficacité de notre crème réside dans son action profonde sur les couches de l'épiderme et du derme. En effet l'Acide Hyaluronique contenu dans notre élixir, est fragmenté, il a été rajouté comme aditif sous forme de poudre ainsi il pénètre plus profondément dans les couches de l'épideme et va avoir une action dite "repulpante". Il va relancer la synthèse naturelle de l'Acide Hyaluronique déjà présent naturellement à un niveau standard et de ce fait conféré a la peau un aspect plus dense, plus rempli.     

Pour ce qui est du derme, l'acide Hyaluronique va redonner de la tension aux fibres de soutien que sont le collagne et l'élastine, il aura un rôle de "sommier".       

Afin de vous convaincre de l’efficacité de notre produit nous avons choisi deux sujets d’environ 50 ans chacun possédant une peau de type mature. Nous les appellerons sujet 1 et sujet 2. Pour rendre compte au mieux des effets de la crème anti-âge-NATURAE, nous avons pris en photo une ride propre à chaque sujet de manière hebdomadaire a compter du 3 janvier 2018.

Les sujets 1 et 2 ont appliqué la crème matin et soir sur l’ensemble du visage après qu’elles aient été néttoyées correctement. Chez le sujet 1 nous étudierons les rides nasogénien et pour le sujet 2, ce sont les rides du front qui seront onservées. Les résultats seront présentés pendant l'inauguration de l'élixir de jeunesse- NATURAE, le mardi 13 Mars 2018 a 10H20 en salle J205, au lycée Joseph ZOBEL.

Prévenir ou atténuer le viellissement cunaté? Voici un problème auquel de nombreux hommes et femmes sont confrontés au quotidien. Comme nous l'avons vu précédement, la dégradation qualitative de la peau est un processus irréversible qui dépend principalement des prédispositions génétiques mais qui peut aussi être agravé par de multiples facteurs notament evironnementaux (pollution), ou même selon la qualité de vie (personne fumeuse ou non). Victime du temps ces derniers cherchent pour la plupart une solution durable, économique et naturelle, qui respecte la peau. C'est pourquoi notre laboratoire cosmétique "Avig Institut" a relevé le pari en élaborant un puissant elixir de Jeunesse. Le petit nouveau de la marque  NATURAE, est une crème anti-âge aux effets hydratants et tonifiants. En effet ses composants lui permettent d'apporter à la peau une hydratation optimale, de la protéger des agressions extérieures (pollution) mais également d'agir en profondeur au niveau de l'épiderme et du derme. En effet la fermeté et l'élasticité de la peau sont petit  à petit retrouvées grâce a l'Acide Hyaluronique qui stimule l'épiderme et le derme. En relancant la synthèse naturelle de l'acide Hyaluronique déjà présent ce dernier va redonner de la fermeté à la peau, de plus en redonnant de la tension aux fibres de soutien a savoir l'élastine et le collagène, la peau retrouvera de son élasticité. Notre crème peut être utillisée dès 25 ans pour prévenir le vieillissement cutané ou aux alentours de 50 ans quand on veut atténuer ses effets. 

Le meilleur moyen d'avoir une peau de bonne qualité et de faire face au vieillissement cutané esr d'adoper un train de vie sain,de boire régulièrement de l'eau et biensûr de vous procurer l'élixir de jeunesse NATURAE.

http://dermato-info.fr/article/Le_vieillissement_de_la_peauhttps://www.eucerin.fr/a-propos-de-la-peau/principes-de-base/structure-et-fonction-de-la-peau                             

http://www.mapeaumonageetmoi.fr/,partez-a-la-decouverte-de-votre-peau,643.asp

http://www.cosmeticofficine.com/la-peau/lhypoderme/

http://sante.lefigaro.fr/mieux-etre/beaute/structures-roles-peau/quoi-peau-est-elle-composee

https://www.aroma-zone.com/info/fiche-savoir-faire/les-emulsions

http://www.cosmeticofficine.com/la-peau/lepiderme/

https://www.allodocteurs.fr/maladies/peau/les-peaux-matures_5588.html

https://biologiedelapeau.fr/spip.php?article27

http://sante.lefigaro.fr/sante/organe/peau/quest-ce-que-lepiderme

http://www.pharmaciengiphar.com/bien-etre/beaute/quelle-est-composition-peau

https://fr.dreamstime.com/photo-stock-formule-chimique-de-la-vitamine-e-et-des-pilules-image96339469

https://www.google.com/search?q=vitamine+E+formule+chimique&rlz=1C1CHBF_frMQ776MQ776&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwjEjsTmi6zZAhUKbxQKHY54BUsQ_AUICigB&biw=1422&bih=655#imgrc=GLbtPdussvKd1M:

https://www.google.com/search?q=polyph%C3%A9nols+ecgc+formule&rlz=1C1CHBF_frMQ776MQ776&oq=polyph%C3%A9nols+ecgc+formule&aqs=chrome..69i57.8430j0j4&sourceid=chrome&ie=UTF-8

http://www.thevert.com/polyphenols/

https://eurekasante.vidal.fr/parapharmacie/complements-alimentaires/flavonoides-polyphenols.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Acide_hyaluronique

https://www.aroma-zone.com/info/fiche-technique/hydrolat-rose-de-damas-de-la-vallee-mgouna-bio-aroma-zone?page=library

https://www.espritsante.com/articles/rose-damas-bio-hydrolat-rose-damas-rosa-damascena

https://www.google.com/search?q=hydrolat+rose+de+damas+formue+chimique&rlz=1C1CHBF_frMQ776MQ776&oq=hydrolat+rose+de+damas+formue+chimique&aqs=chrome..69i57.11653j0j7&sourceid=chrome&ie=UTF-8

https://www.google.com/search?q=acide+gras+monoisatur%C3%A9s+formule+chimique&rlz=1C1CHBF_frMQ776MQ776&oq=acide+gras+monoisatur%C3%A9s+formule+chimique&aqs=chrome..69i57.12694j0j7&sourceid=chrome&ie=UTF-8

https://revelessence.com/huile/jojoba/

http://ressources.unisciel.fr/formulation_cosmetique/co/1-1.html

http://dermato-info.fr/article/Le_vieillissement_de_la_peau

https://www.roc.fr/le-derme-deuxieme-couche-de-la-peau

http://www.e-sante.fr/phenomene-vieillissement-peau/guide/1570

http://www.unebellepeau.com/anti-age/le-vieillissement-de-la-peau.html

http://sante.lefigaro.fr/mieux-etre/beaute/rides/comment-se-forment-elles

https://www.roc.fr/quest-ce-quune-ride

https://www.topsante.com/beaute-soins/soins-anti-age/soins/visage-les-soins-qui-repulpent-en-profondeur-249505

https://fr.wikipedia.org/wiki/Anastomose_(m%C3%A9decine)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Acide_hyaluronique

https://www.google.com/search?q=glycine&rlz=1C1CHBF_frMQ776MQ776&oq=glycine&aqs=chrome..69i57.2070j0j7&sourceid=chrome&ie=UTF-8

https://www.google.com/search?q=derme+papillaire+et+derme+reticulaire&rlz=1C1CHBF_frMQ776MQ776&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwjV_ufGq8jZAhXRDOwKHaKZCZ8Q_AUICigB&biw=710&bih=580#imgrc=Q4sLpfGT-rdCCM:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Derme_profond

https://biologiedelapeau.fr/spip.php?mot94

https://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9t%C3%A9rocycle

https://www.google.com/search?q=oligoelements&rlz=1C1CHBF_frMQ776MQ776&oq=oligoelements&aqs=chrome..69i57.2829j0j7&sourceid=chrome&ie=UTF-8

https://www.google.com/search?q=corn%C3%A9ocytes&rlz=1C1CHBF_frMQ776MQ776&oq=corn%C3%A9ocytes&aqs=chrome..69i57.2638j0j7&sourceid=chrome&ie=UTF-8

https://www.vichy.fr/france/laboratoires-vichy/crete-epidermique-1cmp376.aspx

"Le grand Larousse du Corps Humain", Steve PARKER, 2008

"Bien connaître la peau et le vieillissement cutané ; Bien comprendre la médecine: esthétique", Ikram Jaouadi, 2009

A:

Anastomose: Une anastomse est une connexion entre deux structures, organes ou espaces. 

C:

Cornéocytes: Les cornéocytes, appelées aussi cellules cornées, sont des cellules de la couche cornée résultant du processus de maturation dite de « kératinisation » ou différenciation terminale de l'épiderme.

H: 

Hétérocycle: Les hétérocycles forment une classe de composés organiques comportant un cycle constitué d'atomes d'au moins deux éléments différents. Il s'agit généralement de carbone et d'un hétéroatome tel l'Oxygène, l'Azote, le Phosphore ou le Soufre. 

Hydrophile: Un composé hydrophile est un composé ayant une affinité pour l'eau et tendance à s'y dissoudre. Il est également ionique.

L:

Lipophile: La lipophilie est l'affinité d'une substance pour les solvants apolaires comme les lipides (corps gras). Une substance lipophile(hydrophobe) est soluble dans un corps gras.

O: 

Oligo-éléments: Un oligo élément est un sel minéral nécessaire à la vie d'un organisme, mais en quantité très faible, inférieure à 1mg par kg de poids corporel.


Sale

Unavailable

Sold Out