Menu
Panier 0

Avant de démarrer une transition capillaire : les 10 précautions à prendre

Publié par Audrey Belleau le

Celles qui souhaitent revenir au naturel ont deux possibilités : le big chop ou la transition. Cette dernière constitue l'étape où les repousses vont pousser de façon naturelle et où les pointes lisses/défrisées ne vont pas être coupées pendant un certain temps. Comme Solange Knowles le dit si bien : « Je pense que plusieurs personnes croient que le naturel devrait être facile. Le fait d'avoir des cheveux naturels ne veut pas dire que vous pouvez à tout moment les laver, sécher et sortir. "C'est beaucoup de travail », revenir au naturel demande certains efforts et quelques précautions. Voici donc 10 précautions à prendre avant de débuter une transition de tes cheveux : 

1. Établir un plan d'action détaillé

Avant de démarrer une transition capillaire, prend soin d'établir un plan d'action,  car sinon tu risques d’être démotivée et démunie face au problème de casse. En effet, durant la transition, tu auras deux textures sur la tête : une partie lissée/défrisée et une partie repousse. Elle est tout ce qui est recommandée si tu ne te sens pas encore prête à sauter le pas du big chop.

>>>Testez l'un de ces actifs pour la pousse des cheveux en transition

 

2. S'informer sur l'entretien des cheveux naturels

Tu dois également identifier les fausses croyances sur l'entretien des cheveux naturels afin de ne pas avoir de mauvaises surprises (casse, alopécie, pellicules, problèmes de coiffures...). Avant de commencer une transition capillaire, l'idéal est donc de s'informer sur la nature de tes cheveux. En effet, ceci est important lorsque tu souhaites retrouver ta chevelure naturelle. De plus, ces informations permettront d'appréhender plus facilement la jonction frisée-défrisée, qui représente la partie la plus vulnérable, pendant la transition.

>>>Voici 12 bonnes raisons de démarrer une transition capillaire à partir des cheveux défrisés

 

3. Ne pas se fier aux conseils des copines "pseudos" spécialistes des cheveux

Les copines soi-disant « pro » risquent de te faire acheter des shampooings trop chers ou risquent de te faire tester des mixtures inefficaces de grands-mères ! Je te conseille plutôt de t’adresser à de vrais professionnels des cheveux afro et crépus.

 

4. Identifier les fausses promesses et le vrai marketing de l'industrie du BIO

En prenant cette précaution, tu éviteras de dépenser plus pour des produits qui n'apportent pas de résultat. Tu es dans une optique de "retour au naturel", n'hésite pas à aller jusqu'au bout de ta démarche et n'utilise que des produits naturels dès maintenant. Ainsi, tu seras prête à accueillir tes nouveaux cheveux ! Tu peux, par exemple, opter pour le masque avant-shampoing Hair-Mayonnaise pour renforcer la fibre capillaire. Tu le laisseras agir sur tes cheveux entre 30 minutes à 1 heure sous une charlotte pour une meilleure hydratation. Nos produits disposent de leurs propres formules que nous sommes les seuls à proposer.

 

5. S'armer de patience et de motivation

Avant de démarrer une transition capillaire, il va falloir s'armer de motivation et également de patience ! C'est sans aucun doute le moment le plus difficile du retour au naturel, car il est tout simplement compliqué de savoir quelle coiffure adopter en ayant deux textures différentes. Il sera donc normal d'avoir envie de replonger par moment, surtout si le pot de défrisant est en vue ! Ta motivation est capitale afin de réussir à atteindre tes objectifs.

 

6. Clarifier les raisons d'un retour au naturel

Pour que tu ne tentes pas l’expérience de la transition capillaire pour de mauvaises raisons, tu devras clarifier depuis le début les raisons pour lesquelles tu as décidé de faire un retour au naturel. Pulsion, envie de changer de tête ou décision ferme ? Ca te permettra également de t’armer de patience au moment voulu.


7. Traiter ses cheveux avec précaution

De même, afin de préparer la transition, essaye au maximum d'abandonner les pratiques qui abîment les cheveux, afin de ne pas empirer leur état actuel. Tu devras, par exemple, oublier cette habitude de peigner tes cheveux lorsqu’ils sont très secs. Plus, tu vas t’entêter, plus tes cheveux risquent de casser ou pire de s’arracher. Tu devras également oublier les produits de lissage.

>>>Maitrisez votre transition capillaire à partir de cheveux wavés

 

8. Identifier à l'avance des idées de coiffure de transition

Je te conseille d’identifier à l'avance des idées de coiffure, sinon tu seras déçue, et tentée d'abandonner la transition ou même de tout couper par dépit. Avant le début de la transition capillaire, l'idéal est donc de se préparer à appréhender les repousses.  Tu peux opter pour des chignons, des twits ou encore des tresses au fil. Ces coiffures permettent de détendre les frisures.

>>>Maitrisez le stretching des cheveux défrisés comme une Pro

 

9. Adapter l’alimentation à ton retour au naturel

C'est le moment d'adapter ton alimentation au retour au naturel ! Si tu ne le fais pas maintenant, tu vas perdre l'occasion d'opérer un reboot alimentaire. Tu as besoin de consommer plus d’aliments frais et arrêter les aliments raffinés. Plus tu consommeras de la viande, du poisson, des fruits, des légumes, du pain complet et du riz complet, moins tu auras de problèmes lors du retour au naturel.

 

10. Se familiariser avec le vocabulaire des "nappy"

En effet, avant de démarrer ta transition capillaire, fais attention à bien te familiariser avec le vocabulaire des "nappy" afin de ne pas te sentir larguer ! Tu devras, par exemple, savoir que « conditioner » veut dire démêlant ou après-shampoing. Maîtriser des termes comme « Clarifying Shampoo », « Hair Spray » ou « Hair Regimen » ne te fera pas de mal.


Partager cet article



← Message plus ancien Message plus récent →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.

Sale

Unavailable

Sold Out