Menu
Panier 0

10 précautions à prendre avant de démarrer une transition capillaire

Publié par Audrey Belleau le

Celles qui souhaitent revenir au naturel ont deux possibilités : le big chop ou la transition. Cette dernière constitue l'étape où les repousses vont pousser de façon naturelle et où les pointes lisses/défrisées ne vont pas être coupées pendant un certain temps. Pour toutes celles qui souhaitent adopter cette méthode, voici 10 précautions à prendre avant de débuter une transition.

 

 


1. Établir un plan d'action détaillé

Avant de démarrer ta transition capillaire, prends soin d'établir un plan d'action car sinon tu seras démotivée et démunie façe au problème de casse. En effet, durant celle ci, tu auras deux textures sur la tête, c'est à dire une partie lissée/défrisée et une partie repousse. Cette étape convient donc à celles qui ne sont pas prêtes à franchir le grand pas du big chop.

 

2. S'informer sur l'entretien des cheveux naturels

Tu dois identifier les fausses croyances sur l'entretien des cheveux naturels afin de ne pas avoir de mauvaises surprises (casse, alopécie, pellicules, problèmes de coiffures...). Avant de commencer une transition capillaire, l'idéal est donc de s'informer sur sa nature de cheveux. En effet, ceci est important si tu souhaites retrouver des cheveux naturels. De plus, ces informations permettront d'appréhender plus facilement la jonction frisée-défrisée, qui représente la partie la plus vulnérable, pendant la transition.

 

3. Ne pas se fier aux conseils des copines "pseudos" spécialistes des cheveux

Ces copines risquent de te  faire acheter des shampooings trop chers ou risquent de te faire tester des mixtures inefficaces de grands-mères !

 

4. Identifier les fausses promesses et le vrai marketing de l'industrie du BIO

En prenant ces précautions, tu éviteras de dépenser plus pour des produits qui n'apportent pas de résultat. Tu es dans une optique de "retour au naturel", n'hésite pas à aller jusqu'au bout de ta démarche et n'utilise que des produits naturels dès maintenant. Ainsi, tu seras prête à accueillir tes nouveaux cheveux !

 

5. S'armer de patience et de motivation

Avant de démarrer une transition capillaire, il va falloir s'armer de motivation et également de patience ! En effet, c'est sans aucun doute le moment le plus difficile du retour au naturel, tout simplement car il est compliqué de savoir quelle coiffure adopter en ayant deux textures différentes. Il sera donc normal d'avoir envie de replonger par moment, surtout si le pot de défrisant est en vu ! La motivation est donc capitale afin de réussir à atteindre ses objectifs.

 

6. Clarifier les raisons d'un retour au naturel

La clarification des raisons du retour au naturel est une étape importante pour une simple et bonne raison : que tu ne tentes pas l'expérience pour de mauvaises raisons.

 

7. Traiter ses cheveux avec précaution

De même, afin de préparer la transition, essaye au maximum d'abandonner les pratiques qui abîment les cheveux, afin de ne pas empirer leur état actuel (lissage, défrisage...).

 

8. Identifier à l'avance des idées de coiffure de transition

Identifier à l'avance des idées de coiffure est primordial, sinon tu seras déçue, et tentée d'abandonner la transition ou même de tout couper par dépit. Avant le début de la transition capillaire, l'idéal est donc de se préparer à appréhender les repousses.

 

9. Adapter ton alimentation à ton retour au naturel

C'est le moment d'adapter son alimentation au retour au naturel ! Si tu ne le fais pas maintenant, tu vas perdre l'occasion d'opérer un reboot alimentaire.

 

10. Se familiariser avec le vocabulaire des "nappy"

En effet, avant de démarrer ta transition capillaire, fais attention à bien te familiariser avec le vocabulaire des "nappy" afin de ne pas te sentir larguée !

Partager cet article



← Message plus ancien Message plus récent →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.

Sale

Unavailable

Sold Out